Terres d'Ibrènac

Forum RP
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans l'impossibilité d'agir...

Aller en bas 
AuteurMessage
Syrméus
Citoyen Pauvre
Citoyen Pauvre


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 21/07/2007

Feuille de personnage
PV:
20/20  (20/20)
Sexe du personnage:
Argent:

MessageSujet: Dans l'impossibilité d'agir...   Dim 22 Juil - 14:35

Voilà mon essai sur ce site ui me permettra je l'espère de participer au site, à ce monde, de festoyer avec mes amis, de combattre à leur côté, de découvrir les recoins les plus ecrets de ces terres, etc.

Sans plus attendre, dégustez ci-dessous le petit récit d'un homme qui à cause de sa richesse, s'est retrouvé "comme un con" seul on ne sait où, cherchant à se libérer au plus vite afin de s'expliquer (à sa manière) quant à son kidnapping avec son agresseur !

Très bonne lecture !

.......

Un homme est là, assis, isolé du reste du monde. Il est nu, les poings liés autour d'un poteau qui se dresse si haut dans le ciel qu'on ne sait quand il s'arrête. Tout ce qui se trouve autour de lui n'est que brume ou brouillard. Aucun bruit n'ose déranger ce silence éternel. Seul le faible battement de son coeur dévoile sa présence.

Cet homme-là est connu sous le nom de Mathias Dolwynek. Certes, son nom n'est plus très connu de nos jours mais sa réputation fut très grande il y a longtemps, à la fin du Moyen-Age, vers l'an 1350. Si je vous parle de cet homme, c'est parce qu'en tant que druide, il fut l'homme le plus recherché de son temps...

En effet dès sa plus tendre enfance, alors qu'il vivait dehors, dans les rues salubres de la ville, il s'amusait déjà à faire des mélanges avec l'eau et la terre infecte que les gens foulaient à quelques pas de lui. Il prenait parfois la bave d'un pauvre vieillard la nuit quand il dormait à poings fermés afin de l'utiliser le lendemain avec l'urine d'un chien pour créer un puissant acide pas très bon à consommer certes mais fort bien pratique pour cicatriser les blessures et toute autre infection.
Puis plus tard, alors qu'il devenait adolescent, il n'en pouvait plus, ne supportait plus cette vie misérable et se révoltait perpétuellement contre ce monde injuste. Il décida de partir dans la forêt pour se retrouver seul avec son unique nouvel ami : la nature. Là, il développa de nombreux produits à base de plantes qui se trouvaient être d'excellents médicaments. Seulement ces foormidables préparations ne lui suffirent pas car un beau matin, une personne qui passait par là, cherchant des champigons pour son repas, le trouva étendu par terre, sur un lit de mousse, complètement épuisé, le teint pâle, aussi maigre qu'une brindille. La personne qui l'avait vu, fut tout d'abord prise d'effroi pensant que ce jeune homme était mort. Mais lorsqu'il passa sa main à son cou, il se rendit compte, que sa pulsation, aussi faible soit elle, lui permettait de vivre, d'être dans une sorte de comma. Alors il le ramenna chez lui et l'étendit sur un lit. Il lui donna quelques produits qui le réveilla très rapidement. Ils prirent connaissance, échangèrent quelques mots qui furent le début d'une amitié certaine.

Le temps passa...

L'homme aux champignons l'envoya chez un vieux druide afin qu'il apprenne à manier les plantes aussi bien qu'il savait marcher. Il devint grand, ce fut un homme musclé, beau, grand, éloquent par dessus tout. Il travailla plus tard pour le Roi afin que ce dernier puisse avoir un médecin à sa disposition. Il fut à la suite d'une grave maladie, très bien payé, l'un des meilleurs salaires peut-être, car il sut guérir la maladie qui avait tué la moitité des gens de la contrée. Il en dépensa beaucoup dans les spectacles, les jeux et les femmes. Plus il en avait plus il en réclamait si bien qu'un jour, le roi en eût marre de lui et l'envoya dans un lieu inhabité par les humains, la contrée de Plutonis. C'est ici même que ce trouve notre ami en ce moment.


Mathias ouvrit les yeux, regarda autour de lui et comprit ce qui lui était arrivé. Il ne savait pas où il se trouvait car on avait sûrement dû lui faire respirer quelque drogue. Il se leva difficillement et s'avança. Mais quelque chose le tira brusquement dans son dos : c'était la corde qui apparemment était bien là où elle se trouvait.

Alors, avec courage, il se décida de mordre la corde afin de la déchiquetter. Au bout de cinq jours, trois millimètres nj'avaient pu résister aux crocs de leur agresseur mais lui était bel et bien fatigué : il fallait trouver une autre solution.

Les deux jours suivants, il chercha, se creusa la tête, imagina toutes le spossibilités réalisables afin qu'il puisse se libérer car la fin commençait à le fatiguer. Heureusement que la pluie amenait tous les soirs un peu d'eau au fond de sa gorge afin qu'il ne se dessèche pas ou bien qu'il tombe, mort, assoiffé.

Puis il trouva la solution la meilleure, bien qu'elle ne soit la plus folle de toutes : il décida de grimper au poteau puisque la corde ne faisait que passer autour. Certains lecteurs vont trouver cela inimaginable et infaisable en vrai mais il avait parmi les autres choix celui de se couper un bras à l'aide d'un caillou, chose assez douloureuse. Alors dans ce cas-là, sa décision n'est pas mauvaise, elle vaut le coup d'être essayée.

Coup de chance, le poteau ne s'élevait qu'à quelques centaines de mètres ce qui lui permit de gravir le pic en moins de quatre jours. Mais il réussit tant bien que mal à franchir l'étape qui fut le plus facile.

ENSUITE, je ne préfère pas vous raconter ce qui s'est passé tant l'ohorrible ne suffisait pas...

En tout cas, un beau matin de printemps, il arriva devant la porte du chateau et demanda au garde de lui ouvrir. Ce dernier ayant pitié de lui, accepta avec dégoût. Il mangea avec apétit, se vêtit de braies et demanda à voir le Roi. Accompagné de deux gardes, il arriva dans sa chambre et le salua un léger sourire aux lèvres. Le Roi, effrayé en le voyant, n'eut le temps de faire quoi que ce soit : Mathias, saisit une plumùe d'oie sur son bureau, s'élança d'un pas rapide et le planta dans le cou du Roi. Puis rapidement, il se dirigea vers une fenêtre, et sauta pour attérir dans les douves nauséabondes. Rien ne fu tplus agréable que de se baigner là dedans vu le bonheur qu'il avait ressenti quelques secondes auparavant en accomplissant cet acte cruel.

Lorsqu'il sortit de l'eau, il prit le cheval d'un paysan, et s'nefuit le plus loin possible dans une autre région du pays, sûrement.

En tant que narrateur, je nen peux vous dire ce que Mathias Dolwynek devint par la suite mais une chose est sûre, c'est qu'aucun meurtrier ne fut jamais autant recherché dans son pays que ce jeune druide.

Je ne sais pas si il a mérité cette libération vu la vie qu'il a menée lorsqu'il était riche et puissant mais ceci est une histoire parmi tant d'autres qui montre que la vie en'est pas toujours facile même pour ce Roi qui n'a pas mérité son sort.

Cependant, certains affirment que ledit Mathias a été retrouvé quelques années plus tard, pendu par les pieds au dessus d'un précipice et que celui-ci en essayant de se libérer est tombé au fond du ravin. Je ne sais pas si cela est veridict mais tout est bon à prendre, c'est à chacun d'en juger la véracité...

Je crois que c'est la fin maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azakronn,fils de Zélithos
Citoyen Honorable
Citoyen Honorable
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 27
Date d'inscription : 18/04/2007

Feuille de personnage
PV:
20/20  (20/20)
Sexe du personnage: Masculin
Argent: 26

MessageSujet: Re: Dans l'impossibilité d'agir...   Dim 22 Juil - 16:01

Hé Bé dis donc, c'es "igolo comme essai, je trouve ça juste géant, peut être un peu trop philosophique pour moi, mais chapeau ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itrinias
Roi
Roi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 94
Age : 27
Date d'inscription : 17/04/2007

Feuille de personnage
PV:
80/80  (80/80)
Sexe du personnage: Masculin
Argent: Infini

MessageSujet: Re: Dans l'impossibilité d'agir...   Dim 22 Juil - 16:25

Assez marrant en réalité, Azak as-tu reconnu notre bon ami Pae derrière cet auteur passionné et aussi la magnifique histoire que nous avons détourné de son initial, je préfère néanmoins son caractère spatio-temporel. Mon ami Syrméus, bienvenue parmi les rédacteurs, tu n'as plus qu'a accomplir ta fiche de personnage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ibrenac.1fr1.net
Syrméus
Citoyen Pauvre
Citoyen Pauvre


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 21/07/2007

Feuille de personnage
PV:
20/20  (20/20)
Sexe du personnage:
Argent:

MessageSujet: Re: Dans l'impossibilité d'agir...   Dim 22 Juil - 16:41

Merci beaucoup, je pars de ce pas créer ma fiche perso ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azakronn,fils de Zélithos
Citoyen Honorable
Citoyen Honorable
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 27
Date d'inscription : 18/04/2007

Feuille de personnage
PV:
20/20  (20/20)
Sexe du personnage: Masculin
Argent: 26

MessageSujet: Re: Dans l'impossibilité d'agir...   Dim 22 Juil - 21:26

evidemment que je l'avais reconnu, pour qui tu me prends? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans l'impossibilité d'agir...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'impossibilité d'agir...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Le malheur du regret est dans l'impossibilité du retour au passé."
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'Ibrènac :: En dehors du royaume :: Les règles et essais :: les essais-
Sauter vers: